Pourquoi et comment isoler mon logement ?

Pour faire des économies, préserver l’environnement et gagner en confort.

3 bonnes raisons pour bien isoler votre habitation

Pour faire baisser votre facture énergétique

Une maison bien isolée, par l’intérieur ou par l’extérieur, limite vos perditions énergétiques, donc votre consommation, quelle que soit la période de l’année. Vous faites des économies sur vos consommations en énergie.

Pour préserver l’environnement

Réduire votre consommation d’énergie, c’est aussi économiser les ressources énergétiques, donc limiter les émissions de gaz à effet de serre. Vous rénovez en faisant un écogeste pour le développement durable.
Voir Financer mon projet Rénover durable

Pour être plus au calme et plus au sec

La nuisance sonore peut être limitée par une bonne isolation, qui vous préserve du bruit de l’extérieur (ou préserve vos voisins !). L’isolation vous permet aussi de limiter les infiltrations de vapeurs d’eau, donc de limiter l’humidité dans votre logement. Dans tous les cas, une bonne isolation doit être combinée à une ventilation de qualité.

L’isolation par la toiture : 3 solutions

Une toiture non isolée représente 30 % de vos déperditions énergétiques d’où l’importance de bien isoler vos combles et votre toit. La qualité de l’isolation dépend du choix des matériaux et de leur épaisseur.

L’isolation d’une toiture sur combles perdus.

Une ou deux couches d’isolants minéraux (comme la laine de verre) ou naturels (laines de bois, laine de chanvre) sont posés sous ou sur le plancher et/ou le plafond. La pose est assez facile, sous forme de panneaux, en rouleau ou encore en vrac.

L’isolation d’une toiture sur combles habitables.

Des panneaux d’isolants de type laine minérale sont d’abord posés sous le toit, puis un film plastique qui limite les transmissions de vapeurs d’eau à travers des parois de votre maison (pare-vapeur). Pour la finition et l’esthétique de votre logement, nous posons enfin des plaques de plâtres, bois, crépis…

L’isolation de la toiture par l’extérieur.

Des plaques d’isolant (plusieurs choix) sont posées sur les chevrons (la charpente du toit) et sur le revêtement du toit (tuiles, ardoises…).

L’isolation par les murs

Des murs non isolés représentent entre 20 et 25 % des pertes énergétiques de votre habitation. Il est donc essentiel de bien isoler vos murs, par l’extérieur ou par l’intérieur.

Isoler les murs par l’intérieur

Par doublage collé : ce type d’isolation requiert un mur doit en parfait état et non exposé à l’humidité. L’isolant, doublé avec une plaque de plâtre pour faciliter la pose, est fixé aux façades intérieures du mur.
Par doublage ossature bois/ossature métallique : ce système est adapté à des murs moins réguliers et permet de rattraper les inégalités sur votre façade. L’isolant est fixé mécaniquement au support sur des ossatures. Ce principe vous permet de prévoir l’insertion de câbles et prises électriques sans détériorer l’isolation.

Isoler les murs par l’extérieur

Isolation des murs sous enduit : souvent utilisée pour refaire la façade de votre logement, cette technique consiste à coller l’isolant, à poser ensuite un enduit armé de fibres de verre et à le recouvrir d’un enduit de finition.
Isolation des murs sous bardages : cette technique conserve les façades comportant de nombreuse ouvertures (portes, fenêtres…). L’isolant est d’abord placé sur une ossature qui est fixée autour de toutes les ouvertures. Un bardage (métallique ou bois) recouvre ensuite la structure.

L’isolation des fenêtres

Des ouvertures mal ou non isolées entraînent 13 % de pertes énergétiques dans votre logement.
Le double vitrage est l’isolation la plus répandue pour les fenêtres : les deux vitres sont séparées par un gaz argon, ce qui augmente les performances énergétiques, donc fait diminuer votre consommation en chauffage, climatisation…
Attention, une bonne isolation doit être complétée par une ventilation de qualité.
Voir Comment choisir la meilleure ventilation